Les dix pires médicaments qui causent le mal des reins 

Si une grande frange de la population souffre du mal de reins, elle est très loin de se douter que ce mal peut provenir de la prise de certains médicaments. Afin de mettre chacun face à ses responsabilités, le journal « Coulisses » vous présente une liste de dix d’entre ces médicaments à prendre avec modération ou alors à suspendre les prises s’il ne s’agit pas tout simplement de les supprimer.

0ac9d746-7a16-4f6d-8a8d-5a6359a8df52-zoom

La liste des médicaments individuels qui causent des dommages aux reins est si longue qu’il est difficile de se prononcer à ce sujet. Pour le bien-être de tous, le journal a choisi d’énumérer dix d’entre eux regroupés en antibiotiques, analgésiques, etc. afin que chacun se fasse une idée.
1. Antibiotiques, y compris la ciprofloxacine, la méthicilline, la vancomycine, les sulfamides.
2. Analgésiques, y compris l’acétaminophène et les médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) : aspirine, ibuprofène, naproxène et d’autres uniquement disponibles sur ordonnance.
3. Inhibiteurs de la COX-2, y compris le célécoxib (nom de marque Celebrex). Deux médicaments de cette classe ont été retirés du marché en raison de leur toxicité cardiovasculaire : rofécoxib (nom de marque Vioxx), et le valdécoxib (nom de marque Bextra). Ces médicaments sont une classe spéciale d’AINS qui ont été développés pour être plus sûrs pour l’estomac, mais qui ont le même risque que d’autres AINS pour les dommages aux reins.
4. Médicaments pour les brûlures d’estomac de la classe des inhibiteurs de la pompe à protons, y compris l’oméprazole (nom de marque Prilosec), lansoprazole (nom de marque Prevacid), pantoprazole (nom de marque Protonix), rabeprazol (nom de marque Rabecid, Aciphex), ésoméprazole (noms de marque Nexium, Esotrex).
5. Antiviraux, y compris acyclovir (nom de marque Zovirax) utilisé pour traiter l’infection de l’herpès, et l’indinavir, le ténofovir, tous deux utilisés pour traiter le VIH.
6. Anti-hypertenseurs, y compris le captopril (nom de marque Capoten).
7. Médicaments contre l’arthrite rhumatoïde, y compris infliximab (nom de marque Remicade) ; la chloroquine et l’hydroxichloroquine, qui sont utilisés pour traiter le paludisme et le lupus érythémateux disséminé, ainsi que la polyarthrite rhumatoïde.
8. Lithium, utilisé pour traiter le trouble bipolaire.
9. Anticonvulsifs, y compris la phénytoïne (nom de marque Dilantin) et triméthadione (nom de marque Tridione), utilisés pour traiter les convulsions et d’autres affections.
10. Chimiothérapie, y compris les interférons, le pamidronate, le cisplatine, le carboplatine, la cyclosporine, le tacrolimus, la quinine, la motomycine C, bevacizumab ; et les médicaments antithyroïdiens, y compris le propylthiouracile, utilisés pour traiter l’hyperactivité de la thyroïde.
Nous espérons vraiment que vous saurez tirer des conclusions nécessaires après la lecture de ce document.

Source : Sante-nutrition.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *